Nouvelles BD

 

Le temps des sauvages

Sébastien Goethals (Dessinateur) Thomas Gunzig (Scénario) Paru le 13 octobre 2016 Bande dessinée (cartonné)

le-temps-des-sauvages


Dans un futur pas très lointain, la société de consommation étend son emprise dans tous les domaines de la vie quotidienne. Le vivant a été privatisé. Les grands groupes industriels détiennent des copyrights, notamment sur des « améliorations » génétiques. L’être humain est génétiquement modifié et doté des qualités de certains animaux (endurance, combativité) en fonction de ses moyens. Dans un supermarché, un licenciement d’une caissière tourne mal, elle meurt par accident. Ses quatre fils qu’elle n’a pas vus depuis des années, Blanc, Brun, Gris et Noir, quatre jeunes loups aux dents longues surentraînés et prêts à tout pour se faire une place au soleil, se mettent en quête de punir le ou les responsables de sa mort.

 

Un bruit etrange et beau

ZEP

 

cvt_un-bruit-etrange-et-beau_5128

Où est la valeur d’une vie ? Dans le bruit et la fureur ou dans le recueillement du silence ? Dans ses batailles ou ses renoncements ?
William, lui, a choisi la solitude et le silence il y a 25 ans en intégrant l’ordre religieux des chartreux. Quand un héritage le contraint à quitter le monastère pour Paris, c’est tout un monde nouveau qu’il doit apprivoiser, des certitudes longuement forgées à interroger et surtout, son ancienne vie, laissée là, qu’il va retrouver….
Sa rencontre avec Méry, jeune femme aux jours comptés du fait d’une maladie incurable mais résolument décidée à profiter du temps qu’il lui reste, le confrontera à de nouvelles questions et compliquera ses choix.
En filigrane de ce beau portrait d’homme, Zep interroge nos propres certitudes, avec un talent graphique réaliste qu’on ne se lasse pas de découvrir.

 

Cher pays de notre enfance, Enquête sur les années de plomb de la Vème République

Fauve d’Angoulême 2016 – Prix du public Cultura Etienne Davodeau (Dessinateur) Benoît Collombat (Scénario) Roberto Scarpinato (Postface) Paru le 8 octobre 2015 Bande dessinée (cartonné)

davode

Dans les années 1970, on tue un juge qui dérange, le premier haut magistrat assassiné depuis la Libération ; des voyous braquent des banques pour financer les campagnes électorales du parti gaulliste ; le pouvoir crée de toutes pièces des milices patronales et des syndicats jaunes pour briser les grèves ; le Service d’Action Civique (le SAC), la milice du parti gaulliste, multiplie les exactions, jusqu’au massacre du chef du SAC marseillais et de toute sa famille à Auriol en 1981. Ce sont, sous la présidence de Pompidou et de Giscard d’Estaing, les « années de plomb » à la française. Ces « années de plomb » pèsent de tout leur poids sur le fonctionnement de notre démocratie. Et si la violence politique a aujourd’hui disparu en France, elle reste encore taboue. Elle a pourtant structuré toute une génération de décideurs politiques, pour certains encore en activité. En nous faisant visiter les archives sur le SAC, enfin ouvertes, en partant à la rencontre des témoins directs des événements de cette époque – députés, journalistes, syndicalistes, magistrats, policiers, ou encore malfrats repentis –, en menant une enquête approfondie et palpitante, Étienne Davodeau et Benoît Collombat nous font pénétrer de plain-pied dans les coulisses sanglantes de ces années troubles. Le premier est né en 1965 ; le second, en 1970. Tous les deux ont grandi dans la France gaulliste de la Ve République, ce cher pays de leur enfance…

 

Bonne lecture

Advertisements
Categories: Bande dessineé, Comics, etc., Français

Post navigation

Comments are closed.

Blog at WordPress.com.