Soirée littéraire avec Anne Calife le 20 novembre

Anne Calife

Anne Calife

Le coup de coeur de La Librairie nomade : Tant mieux si je tombe Le roman se lit d’une traite, happé par la folie de « Lucillelaluciolelafolle».
Si son corps se vide de sa substance, le lecteur, lui, se remplit d’images et de matières car l’écriture d’Anne Calife sollicite tous les sens. Alors on la suit, frénétiquement, et comme les phares blancs des voitures, les mots nous « éclaboussent,  giclent », nous « crachent au visage ». Artiste, Lucille sculpte : des gisants de dix mètres de long, avec autant de bois d’essences différentes.

Mais elle prend surtout le risque de se perdre : « Pour monter, il faut aussi savoir chuter. Alors, tant mieux si je tombe ».
Rencontredédicace avec Anne Calife qui « interprétera » ses textes le 20 novembre au Mallemolen Theater à La Haye. Gratuit.

Zoom sur…Conte d’Asphalte
Pour écrire son cinquième roman, Anne Calife a dormi sur les bouches d’aération des gares, dans des sas de banques ou des squats. De cette année passée sous le ciel, logée dan un hôtel « quarante mille étoiles », Anne Calife a tiré « Conte d’Asphalte ». Un grand reportage ; un conte moderne et poétique sur ces hommes et femmes qui vivent dans la rue.
Meurs la faim Un père universitaire glacial, en mère féministe envahissante : Maud a 13 ans et aucun repère. Adolescente, elle fait l’expérience de la difficulté de s’aimer, d’être acceptée et plonge dans une drogue tolérée par son entourage : la nourriture. Un livre culte sur la boulimie. Et le mail s’envole comme un oiseau Ne plus dormir, pleurer sur son clavier. En rêver. On retrouve ici la narratrice clouée vive à son écran, se débattant avec une relation amoureuse, esclave d’un
homme qui n’existe pas. Dans ce sixième roman, Anne Calife dissèque la cyberaddiction.

Advertisements
Categories: Français | Tags:

Post navigation

Comments are closed.

Create a free website or blog at WordPress.com.