Trois livres, trois styles début mars

 

Le vieux roi en son exil

Arno Geiger

résumé du livre

‘Voici à peu près comment je me représente la démence en cette phase moyenne où mon père se trouve en ce moment : c’ est comme si l’on vous arrachait au sommeil, on ne sait pas où l’on est, les choses tournent autour de vous, les pays, les êtres, les années. On s’efforce de s’orienter mais l’on n’y parvient pas. Les choses continuent de tourner, morts, vivants, souvenirs, hallucinations semblables à des songes, lambeaux de phrases qui ne vous disent rien – et cet état ne cesse plus du reste de la journée.’ Arno Geiger part à la rencontre de son père, en essayant de jeter un pont vers cet état de démence dans lequel ce dernier est plongé depuis des années.
Le récit de ce chemin parcouru ensemble est d’une sobriété et d’une poésie bouleversante. Car le romancier autrichien parvient non seulement à nous parler de l’homme que son père était avant – un très jeune soldat précipité sur le front de l’Est à la toute fin de la guerre, un mari insensible aux envies de changement de sa jeune épouse, un employé de mairie sans fantaisie et un père de famille autoritaire – mais aussi de ce quotidien que toute la famille doit réinventer autour de l’absence.
La mémoire s’effrite, les repères se brouillent, et August Geiger est parti en exil. Son fils va essayer de le retrouver, de le comprendre, même si la raison ne peut plus lui servir de guide. Au bout du compte, il réinvente son père, et par la grâce d’une écriture oscillant avec beaucoup de justesse entre gravité et humour, son récit reconstitue au plus près ce lien que la maladie d’Alzheimer et autres démences arrachent aux familles.
Le vieux roi en son exil est un de ces livres trop rares qui marquent le lecteur à jamais.

Un sujet grave mais un très beau livre

 

Le dévouement du suspect X

Keigo Higashino

Ishigami, un professeur de mathématiques, est amoureux de sa voisine, Yasuko Hanaoka, une divorcée qui élève seule sa fille. Mais son ex-mari a retrouvé sa trace et la harcèle. Elle le tue en cherchant à protéger sa fille qu’il a attaquée. Ishigami, qui a tout entendu, y voit l’occasion de se rapprocher d’elle et lui propose son aide. Il entreprend alors de maquiller le crime en le considérant comme un problème de mathématiques à résoudre… Un roman noir sur la folle logique de la passion.

 

Demain J’arrête !

Gilles Legardinier

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en
dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise
électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son
obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais
vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte
aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout
cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées
qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut
désormais percer le secret. Poussée par une inventivité
débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté
duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des
risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la
réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-
nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

 

Advertisements
Categories: Français

Post navigation

Comments are closed.

Blog at WordPress.com.