Série “Il était une fois en France”

Il était une fois en France

Série complète en 6 volumes

Fiction historique

Scénario : Nury Fabien

Dessin : Vallée Sylvain

Il était une fois en France est une série de bande dessinée qui retrace une version fictionalisée de la vie de Joseph Joanovici, un ferrailleur juif roumain, devenu l’un des hommes les plus riches de France et qui fut, durant la Seconde Guerre mondiale, à la fois proche de la Gestapo parisienne et principal pourvoyeur de fonds de la Résistance.

Selon l’avertissement au début de chaque album, l’histoire mêle librement des faits historiques, des suppositions et des inventions délibérées.

Personnage ambigu, Joseph Joanovici fut pour certains un criminel, pour d’autres un héros. Fabien Nury et Sylvain Vallée décrivent sans fards ni parti pris ces heures sombres de notre Histoire…

En résumé

T1 – L’empire de monsieur Joseph

« Monsieur Joseph », juif roumain arrivé en France dans l’entre-deux guerres, bâtira un véritable empire et tissera un subtil réseau de relations avec le pouvoir en place, de l’occupant nazi à la Résistance, avant d’être décoré puis inquiété à la Libération. Traître pour les uns, héros pour les autres, la destinée exceptionnelle d’un personnage hors du commun.

T2 – Le vol noir des corbeaux

En temps de guerre tous les clients sont bons à prendre. Y compris les nazis. Le second tome de la grande saga de Fabien Nury et Sylvain Vallée, unanimement saluée par la critique et les lecteurs.

1940. La guerre secoue le monde. L’ascension sociale de Joseph Joanovici le ferrailleur pourrait en être contrariée. Si ce n’est que les armées, pour fabriquer leur matériel de mort, se révèlent grandes consommatrices de métaux. Et que des métaux de toutes sortes, Joseph en a des tonnes à revendre. Très cher. Car les nazis, au moins en affaires, sont des gens très fréquentables. Même si pendant ce temps l’ombre des rafles commence à s’étendre sur la femme et les filles de Joseph l’émigré roumain…

T3 – Honneur et police

Joseph Joanovici au plus fort de ses mystères et de ses contradictions. Le troisième épisode d’une grande saga d’Histoire et d’Aventure mais pas seulement, unanimement saluée par la critique et les lecteurs.En cette période noire de l’Occupation, le ferrailleur félon Joseph Joanovici a un gros problème : il a trop d’argent… Un argent pas toujours très propre. Un argent obtenu à force de compromissions avec les allemands. Mais qu’il pourrait être assez facile de blanchir efficacement. En l’investissant dans la Résistance, par exemple… Inspirée de faits réels passés au crible de l’imagination de Fabien Nury et de sa formidable rigueur documentaire, Il était une fois en France poursuit son décryptage de la collaboration et de la complexité de l’âme humaine à travers le destin d’un salaud ordinaire se révélant parfois homme ou ami exemplaire…

T4 – Aux armes citoyens

Juillet 1944. Joseph Joanovici voit la ligne d’arrivée. Depuis le début de la guerre, il court, pour avoir toujours une longueur d’avance sur ses adversaires. Après les nazis, bientôt hors course, un autre camp est entré dans la partie, pas moins dangereux pour lui : la Résistance. Sa carte de la Gestapo l’a tiré de plus d’un mauvais pas, et ses amitiés l’ont rendu riche…N’étant plus à un paradoxe près, il dénonce et sauve, ravale émotions et morale et finance la Résistance avec l’argent des nazis. Car la libération arrive, et avec elle, Joano le sait, la honte d’un peuple qui a aidé à commettre un génocide. Pour conjurer cette honte, il va falloir trouver des coupables. Et pour ne pas faire partie de ceux-là, Joano tombe dans un puits de noirceur, où le pardon sera impossible à retrouver.Sans juger, sans condamner, les deux auteurs racontent l’extraordinaire destin d’un homme capable du pire et du meilleur. Une mise en scène à la maestria cinématographique, un dessin révélant sur les visages toutes les subtilités d’une humanité en souffrance, pour une série incontournable, saluée conjointement par critiques et lecteurs.Il était une fois en France a été sélectionnée à Angoulême 2010. Cette série déjà vendue à 250.000 exemplaires a par ailleurs reçu de nombreux prix : Prix Saint-Michel du Meilleur Scénario 2008 et du Meilleur Album 2009, Prix du “Parisien” de la Meilleure BD en 2009…

T5 – Le petit juge de Melun

1946. Jacques Legentil, juge d’instruction à Melun, enquête sur le meurtre du résistant Robert Scaffa. L’affaire semble vite résolue, car les assassins revendiquent leur crime : Joseph Joanovici et ses complices prétendent simplement que leur victime était un traître ! Joanovici est riche et puissant. C’est un héros. Il semble intouchable. Corruption, menaces, pressions politiques… Le « petit juge de Melun » encaisse tout, et il est bien décidé à rendre coup pour coup !

T6 – La terre promise

« Jamais à l’abri… » Juillet 1949. Joseph Joanovici comparaît devant la Cour de Justice de Paris pour collaboration. Son avocat est optimiste : les jurés lui pardonneront d’avoir fait fortune sur le dos des nazis, quand ils verront le nombre de Juifs qu’il a sauvés ! Monsieur Joseph lui aussi veut encore croire qu’il pourra se faire oublier, peut-être même trouver refuge en Terre Promise… C’est sans compter sur la haine tenace du juge Legentil, qui suivrait son ennemi intime jusqu’en enfer si cela lui permettait de faire triompher la justice.

 

Site officiel de la série

http://iletaitunefoisenfrance.glenatbd.com/

 

Advertisements
Categories: Bande dessineé, Comics, etc.

Post navigation

Comments are closed.

Blog at WordPress.com.