ROMANS Janvier 2013

José SARAMAGO

relevé de terre

 

Publié en 1980, Relevé de terre est le premier grand roman où apparaît la langue si particulière de
Saramago. Du début du XXe siècle jusqu’à la Révolution des oeillets en 1974, il relate à travers trois
générations l’histoire des Mau-Tempo, une famille de travailleurs agricoles de l’Alentejo, une des
régions les plus arides du Portugal où existaient les immenses propriétés foncières, les latifundiums.
L’exploitation, la misère, l’analphabétisme, la dureté des conditions de travail, la toute puissance des
propriétaires, de l’Eglise et d’un Etat dictatorial sont des motifs qui traversent tout le livre jusqu’à la
lente apparition des premières prises de conscience, des premières grèves, des premiers soulèvements.
D’une puissance littéraire rarement égalée, Relevé de terre est un texte révolutionnaire: un roman
réaliste qui casse tous les codes de la prose et du récit réalistes, un roman historique et politique sur la
condition paysanne dont la construction du temps repose sur le traitement des personnages: tandis
que le lecteur suit, de père en fils, l’histoire des Mau-tempo, les figures emblématiques du pouvoir ne
changent pas: même curé, mêmes fonctionnaires, mêmes patrons, dans un contexte qui semble
immuable jusqu’au moment de la révolte. La poétique singulière et admirable de Saramago apparaît
pour la première fois dans ce livre qui a placé d’emblée l’écrivain à la hauteur de Camõens et de
Pessoa.

 

David Van REYBROUCK

Congo, une histoire – Prix Médicis Essai 2012

 Détails sur le produit

 

De la période précoloniale aux années 2008-2009 (la fin de Mobutu et la guerre civile), en passant par l’exploration de Stanley (1870), cette histoire du Congo n’avait jamais été écrite. Se fondant sur un travail de documentation époustouflant et des mois d’enquête parfois rocambolesque, voire périlleuse, David Van Reybrouck prend tour à tour la plume du romancier, du journaliste et du dramaturge pour raconter ce pays avec une inlassable curiosité, une ingénieuse rigueur et un réel courage.Il signe un essai total, une somme extrêmement riche, un livre de référence mais aussi un hymne jubilatoire à l’extraordinaire vitalité de tout un peuple qui a déjà passionné plus de 300 000 lecteurs aux Pays-Bas et dans les Flandres.

Haruki MURAKAMI

1Q84

 

1Q84 – Livre 1, Avril-Juin ; Livre 2, Juillet-Septembre

L événement de l année ! Le livre de tous les records, l ‘ œuvre la plus ambitieuse de Haruki Murakami. Deux tomes pour une odyssée initiatique entre deux mondes parallèles, une atmosphère aussi étrange qu’envoûtante pour un roman double qui rassemble toutes les obsessions du maître.

Au Japon, en 1984.
C’est l’histoire de deux mondes, celui réel de 1984 et un monde parallèle tout aussi vivant, celui de 1Q84. Deux mondes imbriqués dans lesquels évoluent, en alternance, Aomamé et Tengo, 29 ans tous deux, qui ont fréquenté la même école lorsqu’ils avaient dix ans. A l’époque, les autres enfants se moquaient d’Aomamé à cause de son prénom, « Haricot de soja », et de l’appartenance de ses parents à la nouvelle religion des Témoins. Un jour, Tengo l’a défendue et Aomamé lui a serré la main. Un pacte secret conclu entre deux enfants, le signe d’un amour pur dont ils auront toujours la nostalgie.
En 1984, chacun mène sa vie, ses amours, ses activités.
Tueuse professionnelle, Aomamé se croit investie d’une mission : exécuter les hommes qui ont fait violence aux femmes. Aomamé a aussi une particularité : la faculté innée de retenir quantité de faits, évènements, de dates en rapport avec l’Histoire.
Tengo est un génie des maths, apprenti-écrivain et nègre pour un éditeur qui lui demande de réécrire l’autobiographie d’une jeune fille échappé ç la secte des Précurseurs. Il est aussi régulièrement pris de malaises lors desquels il revoit une scène dont il a été témoin à l’âge d’un an et demi.
Les deux jeunes gens sont destinés à se retrouver mais où ? Quand ? En 1984 ? Dans 1Q84 ? Dans cette vie ? Dans la mort ?

 

Manu JOSEPH

Les savants

 

 

 

Aujourd’hui, en Inde, on ne dit plus « intouchable » mais dalit. Un mot, toutefois, suffit-il à changer la donne ? Ce n’est pas l’avis d’Ayyan.
D’un côté, du sien, une pièce minuscule partagée avec sa jeune épouse et son fils dans une exécrable cité de la banlieue de Bombay, tandis qu’il exerce un emploi de secrétaire dans un institut de recherche de haut vol. De l’autre extrémité du spectre social, à l’Institut, les savants, les « brahmanes » et, avec eux, tous les nantis et leurs femmes inaccessibles, le regardent de haut. Alors, à l’époque où le petit peuple indien, conscient de sa supériorité numérique, acquiert un pouvoir politique de plus en plus important, Ayyan a une idée… Son fils, Adi, est brillant.
Pourquoi ne pas donner discrètement un coup de pouce au destin, ne pas compenser les injustices de la naissance et du système des castes ? Fort de ce qu’il apprend à l’Institut en écoutant aux portes, Ayyan entretient le mythe d’un petit génie dalit… Qui, dans ces chassés-croisés, ces jeux de pouvoir, ces mensonges plus ou moins assumés, remportera la partie ? À coup sûr, le lecteur, emporté par la prose simple et efficace, à l’humour acerbe, d’un romancier indien qui appelle un chat un chat et se moque des faux-semblants de ses compatriotes.

 

Bonne lecture

 

Advertisements
Categories: Français

Post navigation

Comments are closed.

Blog at WordPress.com.